Mangames Culture Index du Forum
 
 
 
Mangames Culture Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

[Fiction originale] Another dream

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mangames Culture Index du Forum -> Oeuvres personelles -> Fanfics -> Noun
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Noun


Hors ligne

Inscrit le: 06 Aoû 2007
Messages: 75

MessagePosté le: Sam 15 Sep - 17:32 (2007)    Sujet du message: [Fiction originale] Another dream Répondre en citant

Suite au petit sondage, voilà donc ma toute première fiction, imaginée par moi toute seule avec des personnages rien qu'à moi aussi, nommé "Another Dream"

L'histoire se déroule de nos jours, et conte l'histoire d'un adolescent un tantinet rêveur, qui va vite se retrouver dans une situation pour le moins étrange.
N.B: pour information, les TPE sont des travaux que les élèves de première et de Terminale devaient effectuer, sous la forme d'un exposé regroupant deux thèmes en fonction de leur filière. Ils ne se font plus qu'en première, donc, mon histoire survit aux changements de l'Education nationale lol.

Je vous laisse donc avec les premiers chapitres de cette histoire, en sachant qu'actuellement j'en ai écrit une vingtaine, et que mon rythme de parution est assez aléatoire ^^"""


Raphaël

En première L
Date de naissance: né le 18 Mai, 16 ans.
Situation familiale: Parents séparés, une soeur de 20 ans
Centres d'interêts: Lecture (surtout le fantasy), Jeux vidéos (RPG), Histoire et littérature.
Ami(e)s : Lyra, depuis la sixième
Caractère: un brin flemmard, mais ayant beaucoup de capacités, il ne les exploitent que pour ce qui lui plaît. Assez taquin, mais franc et fidèle en amitié.
Particularités: Contacté en rêve par une personne mystérieuse. Incarnation de l'ange guérisseur Raphaël, protégé par l'ange des Songes.

Lyra

En première L aussi.
Date de naissance: née le 11 avril, 16 ans.
Situation familiale: Son père est disparu, un frère de 6 ans
Centres d'interêts: Etudes, Lecture, Musique (flûte)
Ami(e)s: Raphaël
Caractère: Assez réservée, elle cache un tempérament drôle et têtu. Elle est perfectionniste, et aime faire les choses dans les règles de l'art. Elle accorde beacoup d'importance à sa relation avec Raphaël.
Particularités: Porte un médaillon étrange qui lui vient de sa grand mère décédée...

Siria

Fée
Date de naissance: Inconnue, a probablement une cinquantaine d'années, ce qui n'est rien pour la communauté féerique, qui ne vieillit que très lentement.
Situation familiale: Fille d'Obéron et Titania, roi et reine des fées.
Centres d'interêts
Ami(e)s:Angus, un faune moqueur et impulsif. Raphaël.
Caractère: Dévouée envers son peuple, assez taquine
Particularités

Arie

Date de naissance: Sa naissance remonte à l'époque gallo-romaine, elle est considérée comme immortelle
Situation familiale: Son père était druide, sa mère fée. Un chat.
Centres d'interêts: La magie, les romans historiques.
Ami(e)s: ?
Caractère: Retranchée, limite sauvage, mais volontiers serviable si on sait s'y prendre. Fonctionne au donnant-donnant.
Particularités: ?

Amaël

Date de naissance: Euh... Il est trèèèèès vieux XD
Situation familiale: Aucune, il n'a de lien qu'avec son supérieur direct.
Centres d'interêts: Tout ce qui touche à lui.
Ami(e)s
Caractère: Assez égocentrique, très discret voire renfermé, et volontiers cynique. Il a une très grande curiosité, et aime se mêler de tout ce qui est étrange, énigmatique.
Particularités: Ses ailes ont des reflets noirs.



Encore ce rêve…
-Eh oh !!!! Tu dors ??
-Hein ?
La voix aigue et le ton visiblement excédé de sa propriétaire tirèrent Raphaël de sa léthargie, lui arrachant un sursaut.
-Qui me parles ? fit il d’un ton endormi.
-Moi, idiot !! fit la jeune fille en l’assommant avec un livre d’histoire.
Il daigna lever les yeux et observer ironiquement son amie. Assez grande pour son âge, son regard vert, pétillant de malice, brillait de rage en ce moment. Ses nattes noires semblaient électrisées de colère.
Un parfait personnage de dessins animés Tex Avery…
-Excuse moi, Lyra, j’ai mal dormi cette nuit et mon cerveau a tendance à se déconnecter.
-Pas seulement quand tu as mal dormi, Raph’.
Il se renfrogna, détestant ce surnom ridicule dont elle l’affublait.
-C’est pas tout ça, mais notre exposé avance pas du tout là ! s’écria la jeune fille.
-Si t’arrêtais de gesticuler et d’hurler, je pourrais peut être savoir où on est et ce que je dois faire.
Elle s’assit en face de lui, ouvrant ses livres et sa pochette.
-Tu te rappelles que notre TPE porte sur l’histoire de la littérature féerique.
On a déjà des documents sur les fabliaux et les fables au Moyen Age, sur les légendes celtiques, sur les récits utopistes du XVIIIème siècle, sur les romantiques du XIXème.
-Moi j’ai bossé sur tout le vingtième et les auteurs de fantasy.
Il lui tendit un paquet de feuilles, mêlant photocopies et feuilles manuscrites.
-Ouah ! T’as l’air endormi, mais tu bosses bien…
-Surtout quand c’est un sujet qui m’intéresse ^^ !
-Bon organisons tout ça… Au boulot, les séances de TPE sont faites pour ça !
Ils passèrent la première heure à lire et relire leurs documents, sous l’œil étonné de leurs professeurs d’histoire et de français.
-Eh bien, c’est une limace d’habitude, mais regardez comment il se motive.
-C’est un garçon qui marche à la passion.
Le professeur d’histoire appréciait particulièrement Raphaël, son air un peu nonchalant, et l’ardeur soudaine qu’il pouvait mettre dans les choses quand il le veut.
Il alla voir où ils en étaient, et les trouva en plein débat à propos du plan.
-Bon, d’abord, une partie sur les textes concernant les légendes et les mythes, de l’Antiquité au Moyen Age.
-Ouais, d’accord… Bien que je pense qu’on peut l’étendre à la Renaissance…
-Non, cette période marque une coupure dans l’imaginaire et la littérature ! On ne peut pas l’incorporer comme ça, ça serait incohérent. Il faudrait mieux faire une partie sur la période moderne en général, et enfin, une sur le XIXème et le XXème…, proposa Lyra.
-Là, ça va pas non plus ! Le XXème marque un renouveau de la littérature fantastique et féerique, alors que pendant le XIXème, les courants réalistes et naturalistes ont totalement délaissé ce genre d’écrits.
-On s’en sort plus là… Monsieur, vous pouvez nous donner votre avis ? demanda Lyra, en proie à un grand mal de crâne.

-Ne cherchez pas à faire trop compliqué. Les TPE ne sont pas capitaux en première. Néanmoins, ça fait plaisir de vous voir si investis ! Je pense personnellement que vous devriez réunir l’époque moderne et le XIXème siècle. Il y a bien sûr des nuances entre ces deux périodes que vous devrez préciser. En tout cas d’une manière générale, bien que ce genre de littérature subsiste, elle perd beaucoup de son importance quand on la compare au Moyen Age et au XXème siècle.
Par contre, n’oubliez pas les fables de La Fontaine et les contes de Perrault ! Ils ont une grande importance au XVIIème et XVIIIème en pleine période moralisatrice. Ils marquent aussi le fait que le divertissement sert les manières de pensée, la religion, etc…
-Merci Monsieur !! fit Raphaël avec un grand sourire.
On se prend peut être un peu trop la tête pour rien…
-C’est ça d’avoir trop de documents. Il faut savoir trier. Allez, au travail !
Alors que le professeur continuait son tour de classe, ils se replongèrent avec délice dans ce qu’ils aimaient tant, en compagnie des fées, des dieux, des animaux parlants.
A la sortie des cours, Lyra et Raphaël coururent pour prendre leur bus à temps.
-On avait… pas vu le temps passé…, fit la jeune fille encore toute essoufflée.
-C’est sûr. Je pensais pas que ça serait si passionnant les TPE.
-T’es vraiment zarbe dans ton genre. Un vrai flemmard pour tout ce qui t’intéresse pas. Ca te jouera des tous plus tard.
-Oui maman ! dit Raphaël en riant.
Cette réplique lui valu une tape sur la tête.
-Mais euuh…, gémit le jeune homme, à grand renfort de larmes de crocodile.
-En plus, je m’inquiète pour toi ! Je suis définitivement une baka de me soucier de toi, alors que tu t’en fous…
-Y’a pas de quoi s’inquiéter !
-Excuse moi, mais tu passes ton temps à rêvasser, à t’endormir en classe, t’as le teint pâle comme un cadavre…
-C’est vrai que je suis assez fatigué en ce moment. Je sais pas pourquoi, mais je fais un rêve bizarre…
-Hin hin… Les hormones qui démangent ?
-Idiote !
-N’empêche, t’as viré au rouge tomate, dit Lyra en riant.
-Déconne pas, c’est sérieux. Je fais le même rêve depuis deux semaines, chaque nuit, alors que je ne me souviens jamais de mes rêves habituellement. C’est un rêve hyper space en plus…
-Tu me raconteras ça demain, fit elle en se levant pour descendre à son arrêt. Essaie de bien dormir cette nuit, on a DS de maths demain.
Elle lui ébouriffa gentiment ses cheveux châtains clairs avant de lui faire une petite pichenette sur le front.
-A demain !!!
Il lui fit signe à travers la vitre jusqu’à ce qu’il ne la voit plus, et se replongea dans ses maths, jusqu’à son arrivée à destination.



-Bon, je crois que ça ira comme ça… De toute façon, impossible d’imprimer plus, les maths et moi…
Avec un air visiblement heureux, il rangea allègrement ces feuilles maudites dans son trieur, jetant ce dernier sur le sol de sa chambre.
Il jeta un œil mi amusé mi désespéré sur son domaine…
Des livres en tout genre tapissaient les murs de sa chambre, dont les seuls blancs étaient comblés par des images de ses personnages de jeux vidéo favoris, et des posters du Seigneur des Anneaux. Un coin était aménagé spécialement pour son cher ordinateur, dans un état épouvantable : disquettes et CD de jeux en vrac sur le bureau, feuilles volantes…
Le sol n’avait rien à envier au coin informatique. Il était recouvert de livres, de feuilles de cours, de dessins, de paquets de gâteaux divers et variés. Et enfin, le sanctuaire ultime, le meuble en face de son capharnaüm de lit, qui accueillait, telle des reliques, une petite télévision et deux consoles de jeux vidéo (PS2 et Game Cube), avec un bon nombre de jeux soigneusement rangés.

Plus tard le rangement…Bon, ça fait deux siècles que je me dis ça, mais là, j’ai plus important à faire.

-Allons retrouver Lyra…
Il se saisit d’un volume sur sa table de chevet, et l’ouvrit rapidement, les yeux pétillants de gourmandise.
Il s’était plongé dans Les Royaumes du Nord, de Philip Pullman. Lui qui se disait fan de fantasy et de récits de ce genre n’avait jamais entendu parler de cette trilogie. A son grand regret d’ailleurs.
Commencé le matin même, il en était déjà à la moitié du volume !
De plus, la présence d’un personnage ayant le même prénom que sa meilleure amie le faisait bien rire. Il imaginait mal la jeune fille, assez réservée et travailleuse, sortir du lycée et faire l’école buissonnière, pour se retrouver dans un voyage des plus périlleux.
Je crois que son daemon à elle serait un sublime petit toutou.Quant au mien, ça serait sans doute un paresseux, du moins, c’est ce qu’elle me dirait.

La fatigue commençait à lui piquer les yeux, et son oreiller l’appelait irrésistiblement.
-Bon, je crois que ça va être tout pour aujourd’hui… Et puis demain, je dois combattre les maléfiques Maths, mouhahahaha !!!!
Il reposa son livre, pratiquement fini, et éteignit la lumière avant de sombrer dans un chaud sommeil.

-Raphaël…-Hein ?-Raphaël…
-Qui est là ? Encore toi ???
-Oui…moi, Siria... Viens à… je t’en prie…
Le jeune homme se retrouve projeté dans un espace étrange, un espace aux contours flous, mais familiers à la fois. Des paysages se succédaient à toute vitesse, des paysages qu’il connaissait sans reconnaître. Il ne distinguait à chaque fois qu’une sorte de forêt dense, et une silhouette diaphane, doucement lumineuse.
-Que me voulez-vous ?
-Viens à moi, je t’appelle… Toi qui porte la lumière, toi qui porte le nom d’un ange...
Toi qui sauvera mon monde…
-Moi ?? Mais, mais je ne suis rien de tout ça !!!!
-La révélation viendra… J’en appelle à toi…



Raphaël se réveilla en sursaut, ruisselant de sueur.
-Qu’est-ce que… ?
Il jeta un coup d’œil à son réveil.
-QUOI ?? DEJA ??
Sautant de son lit à toute allure, il se rua dans la salle de bains, piochant à la hâte des vêtements dans son armoire. Manquant de se prendre les pieds dans les obstacles qui juchaient le sol de sa chambre, il finit tant bien que mal par faire son sac et descendre à temps pour prendre un rapide petit-déjeuner.
Complètement essoufflé, il parvint à choper son bus de justesse.
Une fois installé pour son trajet de vingt minutes, il se plongea dans ses pensées.
Une fois de plus elle est apparue, cette voix. Toujours la même litanie, les mêmes mots, le même ton suppliant et fier à la fois, comme un appel à l’aide désespéré mais contraint. Mais cette fois, j’en ai vu plus, j’en ai entendu plus…Je serais un porteur de lumière ?? Si j’étais vraiment une lumière, je me prendrais pas la tête avec mes cours et les maths…

Absorbé dans ses réflexions, il ne s'aperçut même pas de la montée et de l'installation de Lyra près de lui. Ce ne fut qu'au bout de cinq minutes d'attente et d'indifférence totale qu'elle osa interrompre Raphaël en signalant discrètement sa présence...
-Baka !!!!! fit elle avec un fracassant coup de livre des maths, cette fois-ci
-Quoi, quoi ?!
-Arrête de faire comme si j'existais pas!
-Excuse moi, j'étais ailleurs.
-C'est bien ce que je te reproche...
-Lyra, je suis vraiment navré, mais c'est pas vraiment le moment pour les crises et les listes interminables de défauts.
-Quoi, qu'est-ce qui se passe encore?? Tu as encore cauchemardé?
-Si on veut...
-Allez, tu m'avais promis, raconte moiiiii, implora t'elle avec de grands yeux brillants.
-Bon, d'accord...
Il lui relata sa nuit, et son récit s'acheva avec le trajet, les arrêtant devant le lycée.
-C'est pas possible... T'es vraiment atteint, mon pauvre Raph'!
-Je te jure que ça a vraiment l'air réel !!! Pourquoi j'inventerais ce genre de choses?
-C'est vrai, tu marques un point. Mais cela est très inquiétant...
Regarde toi Raphaël! On dirait un vrai cadavre ambulant! Tu ne dors plus, tu manges à peine.... Il faut tirer ça au clair, et rapidement. Je te laisserais pas dépérir...
-Merci Maman, mais je finirais par m'en tirer, ne t'inquiètes pas.
Tu ferais mieux de stresser pour le monstrueux contrôle de Maths que nous avons à affronter. A ton épée, amie, sus au mécréant !!
Il se mit à grimper à toute allure les escaliers qui les séparaient de la cour du lycée, mimant un combat acharné.
-Pfff, tu vas finir par blesser quelqu'un, idiot.
Tu vas aussi finir par me faire mourir d'inquiétude...
Elle le rejoignit, alors que la cloche sonnait l'heure du combat final avec des monstres algébriques.



Deux heures après, dans la cour du lycée, les vaillants chevaliers sortaient plus ou moins victorieux de leur bataille.
Raphaël semblait exténué, alors que son amie souriait de toutes ses dents.
-Allez, c’était pas la mort ! fit elle en lui donnant un coup de coude.
-Parle pour toi… et dire qu’on a que 15 minutes avant de reprendre les cours…
Il s’assit lourdement sur un banc, les yeux dans le vide.
-Vivement l’an prochain qu’on ait plus de maths !!!
- Allez, Raph’, courage, si ça ne se trouve tu t’en es pas si mal tiré.
-Mouais…
-Après tout tu es le preux chevalier du royaume lycéen, prêt à se dresse contre toute action machiavélique, en particulier matheuse !
Elle accompagna sa tirade en brandissant fièrement une épée imaginaire.
-Euhhhh… Je te connais ? fit il en riant.
Cette réplique lui valant bien évidemment une pichenette digne de ce nom sur son front.
-Tu dis de moi, mais tu n’es guère mieux, jeune fille, fit il en se massant le front.
-Qu’est-ce que je ferais pas pour que tu rigoles un peu…
-Allez, allons retrouver notre cher prof de français, fit il en se relevant d’un bond.
Et merci pour ton aide, ajouta t’il avec un clin d’œil.
-Pfff je commence à avoir l’habitude…
Mais le léger rouge sur ses joues démentait cette lassitude.
-Mangeeeeer !!!!!!
Comme tous les midis, c’était la course au self, et comme tout les midis, Raphaël et Lyra trépignaient et jouaient des coudes pour passer avant les autres. Ce que les autres faisait aussi, ce qui, au final, ne servait pas à grand-chose…
Une fois engouffrés dans la file, ils discutaient joyeusement, Raphaël lui racontant ce qu’il avait lu la veille, sur cette Lyra qui ne lui ressemblait pas.
-Je sais, je sais… Cette Lyra n’est qu’une enfant gâtée d’abord…
-Peut être, mais elle ose prendre des risques, elle…
-Ouais, et regarde où ça l’a mené !!! fit Lyra, avec colère.
Et d’abord, prendre des risques, c’est parfois bien, mais pas au petit bonheur la chance. Se lancer tête baissée dans une aventure, c’est pas forcément ce qu’il y a de mieux, et c’est terriblement égoïste !!!
Raphaël se rendit compte trop tard de sa maladresse.
Le père de Lyra était un reporter passionné, aimant profondément son métier. Il avait disparu lors d’une expédition, et Lyra avait été très affectée. Cela faisait 6 ans maintenant, 6 ans qu’elle vivait avec un sentiment d’abandon, 6 ans qu’elle avait perdu ce goût du risque et de l’aventure.
Il s’approcha de son amie, et la prit timidement dans ses bras.
-Excuse moi… Je suis allé trop loin…, murmura t’il.
-C’est bon, t’inquiète… fit elle en se dégageant doucement, un peu gênée.
Mais étrangement, elle avait senti son mal s’envoler. Et il s’était envolé, vraiment, et au sens propre du terme...

Une demie heure après, repus, ils sortirent du self, le pâle soleil de début de printemps les éclairant.
Ils s’installèrent sur un banc, se chamaillant encore et toujours, quand Lyra porta la main à son ventre.
-Aîeuuh…
-Qu’est-ce qui se passe ?
-Je sais pas, je me suis mise à avoir mal au ventre d’un coup…
C’est peut être le stress, ça me fait toujours ça…
-Ou alors, tu as encore une fois trop mangé ! fit il en rigolant.
Il avait mis la main sur le ventre de son amie, comme pour le tapoter en signe de contentement.
-Hé fais gaffe, tu vas me faire…
C’est bizarre, la douleur est partie d’un coup, comme tout à l’heure…
Elle regarda Raphaël étrangement.
-Quoi, j’ai fais quelque chose de mal ?
-Non, non, s’empressa t’elle de répondre, rouge de gêne.
C’est pas vrai… Et si…et si il m’avait dit vrai ce matin…Non, impossible…
Mais à chaque fois qu’il me touche, ou qu’il s’approche quand  j’ai mal, tout s’en va.

Troublée, elle gardait le silence pendant que Raphaël s’animait avec ferveur en racontant ses derniers exploits à Dragon Quest. Et encore une fois, il mit plusieurs minutes à se rendre compte qu’elle était ailleurs.
-Hé…Tu es sûre que ça va… ?
-Euh… Raph’… Tu crois vraiment à ton truc de rêve, là… ?
-Pourquoi ? Tu y crois toi ?
-Ben ça m’intrigue un peu, et ça m’inquiète aussi…
-Honnêtement, tu crois que MOI, le plus grand des flemmards que la Terre aie porté, je peux avoir un quelconque pouvoir ? Imagine ce que j’en ferais !! Ca serait du gâchis…
Non, je vis simplement un peu trop dans mes rêves et la fantasy, c’est tout.
-Mouais… Mais promets moi une chose : si tu sens que ça dérape, que c’est réel, ou simplement si il t’arrive quelque chose, préviens moi immédiatement, s’il te plait.
Raphaël ne put qu’acquiescer au regard suppliant, et surtout inquiet de son amie.
J’ai vraiment une chance inouïe de te connaître Lyra…

La même course que la veille salua la fin de leur journée.
-Pfff, t’es une vraie pipelette, pesta la jeune fille, une fois installée.
Tu peux pas t’empêcher de parler au prof en sortant de cours ??
-Mais j’avais une question à lui poser… Excuse moi, fit il avec un faux air contrit.
-Rahhhh… C’est bon… De toute façon, si je ne supporte pas ça maintenant, je ne le supporterais jamais.
-Tu es pleine de sagesse, maman.
Il s’apprêtait à recevoir une claque, un coup quelconque, mais elle lui déposa un petit baiser sur la joue avant de se lever, le car s’arrêtant à sa destination.
-Essaie de bien dormir, et n’oublie pas ta promesse…
Abasourdi par ce qu’elle venait de faire, il ne vit pas la super pichenette atterrir sur son front.
-Tu ne croyais pas y échapper, non ? fit elle en lui tirant la langue.
-Tricheuse !! Je te boude, na !! répliqua t’il en riant.
-Ah ces gamins..., fit elle en souriant, sans se préoccuper de regards amusés des autres passagers.
Et elle descendit, sous le regard rieur de son ami.
Une fois chez lui, Raphaël s’affala sur ce qui ressemblait à un lit.
Beaucoup de choses se bousculent dans ma tête…Faut qu’elles sortent, absolument… je vais finir par devenir fou…

Il brancha sa console, et se plongea dans le premier jeu venu, comme un être qui cherche à noyer son cerveau sous un amas de choses floues.
Aux alentours de minuit, ses yeux se brouillèrent de fatigue et d’éblouissement.
Il se sentait partir, partir pour ce monde qu’il redoutait à présent, le monde du sommeil et des rêves.
De clignements en clignements, ses yeux se fermèrent.
Depuis combien de temps suis-je endormi… ?Je dois me lever, sinon, je vais le refaire…

Ses prunelles s’ouvrirent, doucement, comme si elles refusaient de voir le jour.
-Mmmh… C’est doux…
Il se retourna sur le ventre, et se releva aussitôt.
-Mais, qu’est-ce que je fais ici ???
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 15 Sep - 17:32 (2007)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mangames Culture Index du Forum -> Oeuvres personelles -> Fanfics -> Noun Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Xooit.com :: Top Forums
Weborama mesure d'audience et statistiques

<{ADMIN_LINK>
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation